Header image

Laissez libre cours à votre créativité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance d'analyse du 16 octobre 2007

 

 Actualités

 

  • Robert Tassinari annonce aux spectateurs la tenue les 16 et 17 novembre prochains de la Coupe de l'Amitié à Vanves : concours du Ciné Images Vanves (club audiovisuel de Vanves). Trois films du CAP s'y sont inscrits : Décor de Rêve d'Yves Bardon, L'autre Chine de Robert Tassinari et La bête à cinq doigts de Philippe Segal.
  • Robert par ailleurs fait appel aux bonnes volontés pour trouver les prochains jurés qui représenteront le club au concours CINEVIF 2008 de 2nde et 1ère division. Robert rappelle que théoriquement il faut avoir gagner un prix à l'un de ces concours pour devenir soi-même juré.
  • Robert indique enfin que la Fédération Française de Cinéma et Vidéo (FFCV) à laquelle est affiliée le CAP est désormais reconnue d'utilité publique : il s'agira maintenant d'harmoniser les statuts de CINEVIF avec les statuts types d'une association d'utilité publique. Une grande victoire pour la FFCV et tous les clubs qui lui sont affiliés.
  • Enfin les membres du CAP rappelle l'intérêt de s'inscrire au prochain SATIS (salon de l'audiovisuel professionnel qui se déroule cette année Porte de Versailles le 25 octobre 2007) : on y repère les dernières évolutions technologiques, y assiste à des démonstrations de tournage (steadycam) ou montage (Avid, Premiere Pro, After Effects avec cartes accélératrices, vidéo HD ...). Un salon accessible par simple inscription sur internet (sous un profil étudiant par exemple).
  • Prochaine séance technique du 23 octobre : elle sera consacrée non pas à la HD (comme prévu sur le programme initial du 1er semestre 2007) mais au son (prise de son : micro perche, micro HF sous l'animation de Philippe HUSSON qui nous retraduira son expérience de la prise de son d'un spectacle) et du montage son (avec Audacity notamment clone d'Audition mais en version freeware).

 

1er film projeté à l'occasion de cette séance d'analyse

La croisière s'amuse bien, de Robert Tassinari

 

Film réalité de 10 minutes, réalisé en 2000, monté au national 2001 du concours FFCV, 1er prix de l'humour à un concours régional.

 

Une croisière franco-française pas trop chère dans les Caraïbes : quoi de mieux pour changer d'air après tout. C'est ce que propose l'équipage du Flamenco, un paquebot en fin de vie certes mais toujours disposé à amuser la galerie. Ce ne sont pas tant les passagers qui s'amuseront mais davantage les spectateurs de ce reportage dont le ton humoristique décrit avec une délicieuse ironie les ratages d'une croisière que les passagers sont pressés de conclure ...

 

Une piscine comme dans la brochure, mais sans eau !

Exercice de sauvetage : on ne sait jamais après tout ...

Le repas : petites portions comme dans les grands restaurants !

Prêt à reembarquer l'année prochaine ?

"Voilà un style de film que l'on réalise lorsqu'on ne sait pas quoi faire" : c'est ainsi que Robert conclut la projection. Pour Philippe Segal, il y a bien évidemment un parti pris humoristique et ironique qu'il serait intéressant d'essayer d'inverser dans un autre film avec les mêmes images. Les musiques dramatiques sont amusantes, le commentaire est bien synchrone.

Robert en profite pour rappeler les principales règles de la voix off : éviter les pièces réverbérantes, choisir un endroit calme, essayer d'enregistrer en une seule fois, éviter l'enregistrement de la voix sur PC (soufflerie des ventilateurs et plus de difficulté à prendre du recul sur les images à commenter). Une solution toute simple mais très efficace consiste à regarder le film en version muette sur son téléviseur et à enregistrer en parallèle les commentaires avec le micro de sa caméra DV ... ! Le montage de la voix off a lieu ensuite.

Voir le film : la croisière s'amuse bien >

2nd film projeté

Pourquoi les dragons n'existent plus, d'Alban Lelièvre

Film d'Alban Lelièvre - Cinanima 2003 - médaille d'or Unica.

Ce film d'animation de l'Ecole Européenne Supérieure d'Animation - EESA - raconte l'histoire de la course effrénée d'un couple de dragons pour rejoindre l'Arche de Noé.

 

Voir le film >

Réalisé avec MAYA 4.0, ce film d'animation est une réussite technologique évidente. Sur les séquences les plus rapides néanmoins on repère parfois quelques problèmes visuels : Philippe Segal précise que depuis 2002 des progrès considérables en animation ont été réalisés et que ces faiblesses aujourd'hui n'existent plus (en tout cas pour des films de ce niveau).

Philippe Segal propose de poursuivre sa formation à l'animation 3D avec une séance consacrée durant le printemps 2008 à un logiciel spécialisé dans l'enregistrement de mouvements 3D par l'intermédiaire de capteurs sensoriels. Nous attendons cette séance technique avec impatience : elle complètera les informations 3D déjà disponibles sur notre site.

Aparté technique

Le format HDV exploite en théorie de simples K7 DV de 60 minutes sans perte de qualité visible. Toutefois, des K7 HD de 85 min (env. 23 € : trois à quatre fois plus chères que les K7 DV standards) sont également proposées : le revêtement des K7 Digital HD serait plus résistant. La compatibilité du HDV avec les K7 DV est rendue possible par la vitesse de défilement commune (18,81 mm/s). En pratique Robert indique qu'il observe des gels d'image possibles en utilisant les K7 DV standard lorsqu'il filme en HDV. Il est recommandé paraît-il de ne pas exploiter les K7 DV standards de la marque JVC pour filmer en HD : qui seraient propices aux gels d'images, surtout avec les camescopes HD Sony.

 

Retour au sommaire >