Header image

Laissez libre cours à votre créativité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance technique du 13 février 2007 : la Haute Définition

 

"Y-a-f'il un pilote dans la station ?"

 

C'est ainsi qu'aurait pu se dénommer cette séance technique animée par Jacques CHATELAIN qui nous a proposé un panoramique (non exhaustif) de la Haute Définition.

Après un rappel des différents formats de prise de vue en HD, des systèmes de compression (MPEG-2, AVC-HD, WMV-HD), nous avons réalisé un focus sur le matériel de prise de vue.


Si certains hésitent encore entre un camescope à enregistrement sur bande DV, DVD, Disque dur ou encore Carte Mémoire, le choix devient vite évident en fonction du but recherché.

Mais au Club les membres préférent une réalisation aboutie.

Jacques CHATELAIN, formateur

Public de la séance technique "spéciale HD" du 13/02/07

 

Il fallait donc parler aussi "montage".

Constat : à l'heure actuelle la majorité des logiciels de montage sont "HD Ready" "Full + ou -". Il ne suffit pas pour autant d'acheter une belle boîte de ces logiciels en vente dans une grande surface ou magasin spécialisé pour que la compatibilité HD s'offre à nous : il faut surfer également sur Internet, enregistrer le produit sur le site de l'éditeur et y activer la fonction HD tant recherchée. Ce n'est pas une règle générale mais très répandue, et ce afin de limiter les piratages.


Dés lors en possession du fameux Plug-in et dotés d'une station récente relativement performante on pourrait croire pouvoir enfin travailler dans des conditions optimales ...

 

Et pourtant la suite de l'exposé démontre que nos stations au top pour monter du DV se révèlent un peu faiblardes pour la HD, compte tenu de la puissance machine requise au traitement de ce nouveau format vidéo.

Une solution existe bien : l'installation de logiciels précis non gratuits et selon un paramétrage définis (exposés en séance) qui permettent d'augmenter la productivité du PC. Par ailleurs l'observation de règles strictes lors de la prise de vue (trackage des bandes, etc...) et lors du montage finissent par rendre l'emploi de la HD totalement fluide.


Jacques a insisté sur le procédé de capture de la vidéo sur la station du CAP. Malgré sa récence, celle-ci n'a reconnu que 2 camescopes sur 3 (de marques et modèles différents). Il semble donc que dans un cas les "Pilotes" étaient manquants : le fabricant S--- a été contacté par internet. Lequel a avoué son impuissance et renvoyé la balle vers A---- l'éditeur du logiciel, qui de son côté a proposé le téléchargement d'une mise à jour sur le site du dieu suprême M------. Et au final le problème n'est toujours par résolu à ce jour.

Mais ou est donc passé ce fameux "Pilote", même les hôtesses n'ont pu nous donner d'informations à son sujet.

Si par chance votre camescope est bien reconnu, vous pourrez alors finaliser votre film et l'exporter sur bande ou DVD.

En sachant que nul n'est à l'abris pour autant des nombreux bugs reconnus sur le montage HD et dont la longue liste peut figurer sur le site web de l'éditeur de votre logiciel de montage.

La dernière partie de l'exposé a été consacré au support idéal de diffusion de son montage HD, que ce soit sur TV ou Video projecteur.


La bande DV reste le meilleur support pour la qualité, mais elle a l'inconvénient de nécessiter l'emploi du camescope et donc de fatiguer les têtes de lecture.
Le DVD constitue la solution la plus pratique pour le stockage des films DV et présente aujourd'hui une certaine universalité. En HD, nos gourous industriels ont concocté de nouveaux supports qui offrent certes une capacité plus importante.


Mais, car il y a un mais, une fois de plus il faudra choisir entre deux systèmes différents : Blue-Ray et HD-DVD, dont les caractéristiques sont différentes. Comme cela c'est produit pour le DVD (+/-), il y a fort à parier qu'après une période onéreuse de co-habitation nous aurons la satisfaction de trouver sur le marché des lecteurs offrant la compatibilité au laser bleu et rouge.

Plus important : un choix conséquent de graveurs de prix abordable et compatibles dans les deux formats parait nécessaire si les industriels de la HD veulent réussir le lancement de ces nouveaux formats.

En conclusion de séance, force est de constater que si depuis quelques années presque tous les problèmes liés au DV ont été résolus, à ce jour pour bénéficier de l'amélioration qualitative de la HD, il en va d'approvisionner au préalable son compte en banque. Une totale remise en conformité du matériel s'impose en effet en matière de HD : ordinateur, logiciels, graveurs, lecteurs-enregistreurs DVD, TV et Video projecteurs - rien de plus ...

 

Retour au sommaire >