Header image

Laissez libre cours à votre créativité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour finir, René Bodin nous a présenté un compte-rendu des Journées de l’Iris qui se sont déroulées en mai dernier au château d’Auvers sur Oise : exposition, marché aux plantes, marché artisanal, concours floral, concours de peinture, ateliers … Le reportage présenté correspond à un film de commande sans particularité réalisé par un professionnel.

Iris
Saint-Loup

Claude Mornave n’a pas traité ce sujet sur un style journalistique. Au premier tiers du film, soudain il nous fait basculer dans un conte populaire où des êtres surnaturels : fée ou sorcier prennent possession des machines agricoles pour en améliorer ou diminuer le rendement. La qualité du conteur est encore une fois révélée dans ce film inattendu. Comment transformer en conte surnaturel une manifestation agricole : il faut assurément demander la recette à Claude Mornave.

Grâce à Claude Mornave nous avons participé ensuite à la fête des moissons et battages de Saint-Loup (dans la Nièvre). Organisée le 15 août dernier, cette manifestation réputée d’une durée d’une journée non-stop est dédiée au monde agricole et à ses traditions d’antan.

Baleine

Place ensuite aux baleines franches de Puerto Piramides. Elles mesurent à peu près 15 mètres de long et pèsent environ 60 tonnes. Ces mammifères inoffensifs ont l’habitude de s’approcher jusqu’à 10 ou 15 mètres de la ligne côtière. Jean Lemaître a réussi à saisir quelques plongeons impressionnants de ces animaux.

Elephants

Nous avons pu observer les éléphants de mer se prélassant sur les plages de Punta Delgada. Cette espèce magnifique, qui se caractérise, parmi d´autres choses, par la taille et la trompe chez les mâles et le regard intense et doux chez les femelles et leurs petits, rend la côte de Punta Delgada passionnante. De bien belles images qui auraient néanmoins mérité plus de stabilité

De nombreux films ont été proposés à cette soirée.

Nous avons commencé par un voyage en Ethiopie de Roland Petitjean.

Séance d'analyse du 12 décembre 2006

Nous sommes ensuite partis en terres et mers d’Argentine grâce aux images rapportées par Jean Lemaître, montées par Jean Bourdon.

Dans son film, Roland Petitjean nous fait découvrir un visage différent de l’Ethiopie, bien trop souvent réduite au cliché de vastes contrées arides et désertiques, cause supposée de tous ses malheurs. L’image est tenace depuis les grandes famines de 1984-1985. Mais ici elle disparaît. Roland Petitjean nous surprend en nous montrant une Ethiopie pleine de vie et de couleurs.

Hommes, femmes, enfants y travaillent durement la terre. Leur richesse est là, sous leurs pieds, dans ces étendues baignées d’eau et de soleil. Mais ils n’ont rien pour en tirer ce que leur siècle a appris à en tirer. Pas un outil mécanique, pas une machine. Rien d’autre que des mains, des muscles, des faucilles, des boeufs. Les images sont très belles. La musique qui revêt parfois des tonalités surprenantes voire même décalées, parvient à recréer toute l’intensité des lieux et des personnages. Ce film est probablement le meilleur qu’a pu réaliser Roland Petitjean selon Robert Tassinari.

Enfant

Femme

CAP - Séance du 12/12/2006